Immobilier Hyeres

Tout savoir sur la rente viagère à la vente d’une maison en viager à Hyères

La vente en viager est un type de vente immobilière assez particulier : une personne âgée qui est propriétaire vend sa maison à Hyères, mais a le choix d’y rester jusqu’à sa mort, ou bien de continuer à la louer, en échange d’une rente mensuelle versée par l’acheteur, qui a été fixée dès le départ par les deux parties. Il se peut que l’acheteur verse un « bouquet », c’est-à-dire une somme assez importante versée d’un coup an plus de la rente mensuelle. Voici quelques informations sur cette rente mensuelle.
Pour des informations précises sur la vente en viager et pour trouver un bien disponible à l’achat, vous pouvez contacter l’agence Costabella Immobilier à Hyères.

Comment calcule-t-on la rente viagère à la vente d’une maison Hyèreseoise ?

Pour fixer la rente viagère, on calcule en fonction de plusieurs facteurs :
On prend en compte la valeur su bien à vendre à Hyères qui est estimé le jour de la vente. Pour l’estimer, on calcule en fonction du prix du marché de l’immobilier à la suite d’une expertise. A ce moment-là, on décide aussi de si l’acquéreur devra verser un bouquet, c’est-à-dire un montant fixé en plus de la rente. Facteur important aussi : l’âge du vendeur et son espérance de vie. Ils sont estimés en fonction de barèmes qui sont établis. On prend aussi en compte la rentabilité du bien.

Ce qu’il faut savoir sur la rente viagère pour la vente d’une maison à Hyères

Dans certains cas, le calcul de cette rente pour la vente de votre bien à Hyères peut prévoir une clause d’indexation et de révision de la rente, mais de manière générale, pour pouvoir prévoir une révision effectuée en fonction de du coût total de la construction, les deux parties, c’est-à-dire le vendeur et l’acheteur se mettent d’accord entres elles.
Dans le cas où il y a des soucis entre les deux parties et qu’elles ne parviennent pas à tomber d’accord, la rente se trouve réévaluée en prenant en considération le barème de la loi des finances qui est mis à jour au mois de janvier de chaque année. Il existe un encadrement juridique qui protège le vendeur en cas de non-paiement : il s’agit du privilège vendeur, qui peut, en cas de non-paiement, récupérer les rentes dues pour les 5 dernières années, après ce délai-là, il y a prescription.

A voir sur le web